La pubalgie chez le sportif, mais d'où provient cette douleur ? La kinésithérapie du sport

Dernière mise à jour : 7 févr. 2021

Votre kinésithérapeute du sport à Louvain-La-Neuve, Massimo Wautier, vous propose cet article :




La pubalgie est une inflammation de la symphyse pubienne, entrainant une douleur, localisée dans le bas-ventre, pubis et/ou au niveau des adducteurs.

Cette pathologie est fréquemment reportée dans les sports à cisaillement (exemple : football,...).


Quelle est l'origine de cette pubalgie ?


  • Tendinopathie d'insertion des adducteurs

  • Pathologie du canal inguinal

  • Tendinopathie d'insertion du muscle grand droit de l'abdomen

  • Micro-traumastismes répétés au niveau de l'articulation pubienne


Importance du diagnostic :

L'examen clinique permettra au kinésithérapeute de connaitre l'origine de la pubalgie. cet examen entrainera un traitement totalement différent en fonction de la pathologie.



Comment la soigner ?

  • Déterminer la structure atteinte

  • Rééducation par re-programmation à l'effort (chez le kinésithérapeute)

  • Traitement chirurgical (seulement après un traitement conservateur)

  • Traitement post chirurgical.


Rééducation en kinésithérapie :


En kinésithérapie nous allons travailler sur les points suivants :


  • Alternance entre la phase de repos et travail actif

  • Gestion de la douleur

  • Re-programmation de la paroi abdomino-pelvienne de manière harmonique

  • Renforcement musculaire (oblique, transverse, droit,...)

  • Verrouillage lombaire

  • Travail de la musculature des adducteurs et des psoas.

  • Re-programmation à l'effort

  • Programme à domicile

  • Physiothérapie


Prévention des pubalgies chez le sportif :

  • Le meilleur traitement est la PREVENTION.

  • Dépistage des facteurs de risque

  • Travail sur les facteurs de risque

  • Préparation physique

  • Harmonie musculaire



Facteurs de risque :

  • Hyperlordose

  • Gestes techniques inadéquat ou mauvaise réalisation répétée.

  • Statique rachidienne

  • Mauvaise gestion des phases de repos et de travail

  • Charge de travail trop importante

  • Faiblesse musculaire

  • Disharmonie entre les muscles des adducteurs, psoas, grand droit et la symphyse pubienne

  • Préparation physique inadéquate ou mal réalisée

  • Sport de cisaillement (ex: football,...)

  • Qualité de la nutrition



https://www.facebook.com/kinesitherapeutemassimowautier/



www.massimowautierkine.com




Wautier Massimo, kinésithérapeute du sport à Louvain-La-Neuve