Le syndrome de l'essuie-glace expliqué par un kinésithérapeute du sport.

Dernière mise à jour : 17 janv. 2021

Votre kinésithérapeute du sport à Louvain-La-Neuve, Massimo Wautier, vous propose cet article :


Prévalence du syndrome de l'essuie-glace :


Le syndrome de l'essuie-glace est également appelé syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

C'est la deuxième cause la plus fréquente chez le coureur et la première cause de lésion au niveau latéral du genou.


Dans un article de Lavine paru en 2010 [2] on observe que ce syndrome concerne 21% des blessures du genou et possède une incidence comprise entre 1.6% et 12% chez les coureurs.

Origine du syndrome de l'essuie-glace :


Lors de l'extension la bandelette se trouve en avant du tubercule, lors de la flexion, elle se trouve en arrière du tubercule d'où l'origine de son nom "syndrome de l'essuie-glace"


Physiopathologie :


La bandelette ilio-tibiale se trouve sur la face externe du genou, c'est une bandelette fibreuse venant s'attacher au niveau de la fibula (péroné) sur le tubercule de Gerdy.


Sur son trajet, la bandelette rencontre la face externe du tubercule fémoral externe. Le frottement entre le tubercule fémoral externe et cette bandelette va créer une inflammation provoquant ainsi des douleurs aux genoux.


Pourquoi les coureurs sont-ils plus atteints ?


Le frottement maximal survient entre 20° et 30° de flexion du genou. Lors de la course, le mouvement de flexion/extension est très souvent répétée dans les amplitudes de frottement maximales.


Cause du syndrome de l'essuie-glace :

  • Problème anatomique (grosseur du tubercule,...)

  • Augmentation inappropriée de la quantité d'entrainement

  • Augmentation inappropriée de la charge d'entrainement

  • Mauvaise qualité de la chaussure (usée, inadaptée à votre morphologie du pied,...)

  • Course en descente

  • Mauvaise biomécanique de course

  • Mauvaise quantification du stress mécanique

Quels sont les symptômes ?

  • Douleurs latérales du genou entre le fémur et la fibula (péroné).

  • Douleurs apparaissant à la même distance, lieux, durée lors des sessions de course.

  • Ces douleurs entrainent l'arrêt de votre session de running.


Le testing en kinésithérapie :


Il permet de mettre en évidence après l'examen clinique votre syndrome de la bandelette ilio-tibiale.


Test de Rennes (a)

Test de Noble (b)



La rééducation du syndrome de l'essuie-glace :

  • Renforcement musculaire

  • Relâchement des structures musculaires (rotateurs internes,...)

  • Correction biomécanique

  • Changement de chaussure de course

  • Reprise du sport en fonction de la quantification du stress mécanique


Conclusion :


Le syndrome de l'essuie-glace est l'ennemi numéro 1 des coureurs, l'arrêt total de la course n'est pas obligatoire mais un traitement selon les causes, symptômes et adaptations du stress mécanique sont nécessaires dans tous les cas.



Retrouvez tous les articles et vidéos sur le site internet ou sur la page Facebook :

https://www.facebook.com/kinesitherapeutemassimowautier/



www.massimowautierkine.com





Wautier Massimo, kinésithérapeute du sport à Louvain-La-Neuve